HYPNOSE

L’hypnose fait partie de la palette des outils appartenant à ce qu’on appelle communément les thérapies brèves. Au contraire des thérapies « analytiques », les thérapies brèves se concentrent principalement sur l’inconfort vécu par les personnes « ici et maintenant ». C’est pourquoi les changements sont souvent perçus comme spectaculaires et rapides.

L’hypnose a le grand avantage d’être extrêmement efficace, mais aussi 100% naturel, respectueux de la personne que nous sommes et durable dans le temps.

 

Une séance d’hypnose ne se fait pas à l’improviste. Elle se prépare à l’avance par une compréhension  minutieuse et détaillée de la situation d’inconfort ou de souffrance rencontrée.

Ce n’est généralement qu’à partir de la seconde consultation que seront mises en place la ou les séances d’hypnose nécessaires au changement souhaité. Chaque situation étant particulière, les séances sont d’une durée variable, allant de une heure à une heure trente en moyenne.

  • Traitement des angoisses/phobies
  • Se libérer du tabac
  • Retrouver son équilibre alimentaire
  • Rétablir la confiance en soi
  • Développer son potentiel
  • Gérer ses émotions
  • etc.

Les outils issus de l’hypnose et de la thérapie brève sont avant tout complémentaires:

En thérapie brève, on va identifier les comportements dysfonctionnels pour les remplacer par d’autres.

Ces nouveaux comportements seront alors expérimentés dans la vie réelle pour susciter une « expérience émotionnelle correctrice ».

Il s’agit donc d’un travail essentiellement conscient et expérentiel dont la direction va du conscient vers l’inconscient.

L’hypnose va nous permettre de travailler dans l’autre sens.

On peut imaginer que l’inconscient est le lieu où tous nos comportements sont codés. Donc si un comportement devient dérangeant, c’est peut-être que son codage n’est plus adapté à la situation actuelle et qu’il est temps d’en faire la mise à jour.

A travers la transe, on va donc proposer de nouveaux codages inconscients et émotionnels qui vont ensuite s’inscrire dans le comportemental, dans le conscient.

On va donc utiliser les outils issus de la thérapie brève pour travailler sur des problématiques interactionnelles, comme un conflit familial par exemple, et l’hypnose pour des problématiques plus personnelles sur laquelle on a parfois l’impression de ne pas avoir de prise, comme une phobie par exemple.

L’hypnose n’est pas une recette magique. Si vous êtes sujet à des migraines chroniques par exemple, il est fort possible que l’origine de vos migraines soit d’ordre physiologique. L’hypnose ne peut donc pas faire disparaître cette cause physiologique. Par contre, elle peut vous apporter de nouvelles ressources pour vous permettre de mieux gérer et d’atténuer cette douleur.

L’hypnose ne se substitue à aucun avis ni traitement médical